Fanfics sur Supernatural

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fanfics sur Supernatural

Message  Glass Heart le Ven 8 Aoû - 10:49

Dans ce topic se trouve les Fanfics écrites par nos membres.


avatar
Glass Heart
ADMIN & TRADUCTRICE EN ALLEMAND
ADMIN & TRADUCTRICE EN ALLEMAND

Féminin
Poissons Dragon
Nombre de messages : 24298
Age : 41
Localisation : Au Zoo avec mes amis les animaux
Emploi/loisirs : Dessiner et bricoler
Humeur : Hyper fatigué
Frère préféré : Sammy
Date d'inscription : 30/05/2008

http://samdeanwin.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfics sur Supernatural

Message  Glass Heart le Lun 19 Juil - 19:40

Voici une OS trouver sur Supernatural Hypnoweb et écrite par Shumi.

Si jamais je ne reviens pas.

Créateur : schumi
Date de création : Aujourd'hui à 11h32

Message du créateur :
SPOILERS SAISON 5! Voici la lettre que Sam a écrit à Dean juste avant la bataille finale de la saison 5!

> Cet épisode compte 2 paragraphes


Petite annonce préalable: Je ne suis malheureusement pas l'auteur de cet OS car je n'ai aucun talent en tant qu'écrivain... En revanche, je suis une grande lectrice de fiction et quand j'ai découvert celle-ci, j'ai voulu vous la faire partager. J'ai littéralement eu le coup de coeur pour cet OS et j'espère qu'il vous plaira!

Mais avant tout, rendons à César ce qui appartient à César:cet OS est l'oeuvre d'une auteure argentine dénommée Selenewinchester et j'insiste, je ne suis responsable que de la traduction! Toutes ces idées merveilleuses ne sont pas miennes mais je me ferai un plaisir de lui transmettre vos commentaires éventuels...

schumi (Aujourd'hui à 11h38)




Si jamais je ne reviens pas…


Cher Frangin,


Je sais que quand tu liras cette lettre, je serai loin de toi, dans un endroit isolé, à me préparer pour être possédé par Lucifer. Je sais que nous en avons longuement parlé et que nous sommes d’accord pour dire que c’est la meilleure solution, que c’est le seul plan possible étant données les circonstances. Je sais aussi que tu aurais aimé avoir trouvé une autre solution que d’offrir mon corps à Satan, mais apparemment il n’y a pas d’autres issues. Je sais que tu aurais aimé être à mes côtés jusqu’à la dernière minute parce que, même si tu ne le montres pas, tu es terrorisé à l’idée de me perdre. J’y suis moi aussi, mais j’ai décidé d’être courageux pour vous tous, pour toi, et de faire face à ce que je dois faire. Il vaut mieux que tu ne sois pas avec moi en ces heures précédant la grande bataille finale car, comme Castiel te l’expliquera, je dois absorber de grandes quantités de sang de démon pour pouvoir supporter la chose qui va pénétrer dans mon corps et je sais que me voir comme ça, prêt à tout pour boire toujours plus de ce liquide, c’est plus que ce que tu ne peux en supporter. Je sais que la dernière fois, après que nous ayons tué Famine, me voir dans cette pièce, chez Bobby, en train de subir une cure de désintoxication, ça a été plus que ce que tu ne pouvais en supporter et c’est là qu’a commencé ta dépression, ta fragilité. Grâce au Ciel, tu t’es rétabli, tu as tiré des forces de ta faiblesse et tu y es parvenu parce que sans toi, rien de tout ça n’aurait de sens, Dean. Je sais que la décision que j’ai prise est irrévocable, je sais aussi que ce que je vais faire est très risqué et que je n’ai aucune garantie que tout cela suive le chemin que nous souhaitons. Mais je sais que c’est ce que je dois faire, qu’il n’y a plus de marche arrière possible et que je dois enfin affronter ma destinée. Alors, juste au cas où, j’ai décidé de mettre des mots sur tout ce que je ressens, parce que j’ai besoin –si c’est la dernière fois que nous nous voyons, que nous nous parlons- que tu saches tout ce que je garde en moi, tout ce que tu as représenté dans ma vie. J’ai besoin que tu saches tout ce que tu représentes, aujourd’hui et maintenant. Alors, si jamais je ne reviens pas…


Quand je repense à mes premiers souvenirs, tout ça me semble tellement éloigné, tellement intangible, et cependant ils sont là, gravés au fer rouge dans mon esprit, et tu en fais partie intégrante. On dit que dans la mémoire, ce sont les souvenirs qui se sont révélés d’une certaine façon traumatisants ou douloureux qui restent le plus (au moins quand on est petit). C’est le cas pour moi. Si je regarde en arrière et que j’essaie de me rappeler de la première chose qui me vient en tête, c’est un matin où je me sentais mal, très mal, je suis sûr que j’avais la grippe ou quelque chose comme ça, je pleurais et j’avais besoin de quelque chose mais je ne savais pas quoi. Peut-être que j’avais de la fièvre. Je me souviens vaguement de l’image de Papa qui s’activait dans la cuisine de l’appartement où nous nous trouvions, je me souviens que je lui demandais de s’approcher, je tendais mes bras vers lui, mais lui il continuait à faire ce qu’il faisait (je suppose qu’il devait nettoyer ses armes), je me souviens d’avoir continué à pleurer et ensuite je me souviens de ton visage quand tu m’as regardé, je me souviens que tu m’as pris dans tes bras, tu m’as emmené dans la chambre et tu es venu dans le lit avec moi. Là, en silence (tu ne parlais pas beaucoup), tu m’as bercé contre toi jusqu’à ce que je m’endorme. Oui, mon premier souvenir conscient, c’est toi, mon frère. Et j’espère que si maintenant ma dernière heure est venue, tu seras aussi le dernier de mes souvenirs.

Si je dois mourir, je veux le faire sans cesser de faire ce que j’ai fait toute ma vie : admirer et aimer mon grand-frère, mon meilleur ami, mon complice, mon père et ma mère. Et oui, frangin, tu as tenu tous ces rôles pour moi : tu as toujours été là quand j’en avais le plus besoin, mais aussi quand je croyais que tu ne le faisais pas. Quand je croyais que j’étais indépendant et que je pouvais choisir ma propre vie, je sais que tu étais là, dans l’ombre, caché, mais juste à côté si j’avais besoin de toi, prêt à m’aider si nécessaire. Je n’aurais pas pu demander un meilleur ange gardien à la vie car tu as été et tu es le meilleur. Je sais que ça n’a pas été facile pour toi, je sais combien tu as dû sacrifier pour pouvoir être à mes côtés, pour pouvoir me protéger, pour m’aider et je t’en remercie, Frangin, je crois qu’en fait je n’en finirai jamais de le faire parce que tu n’arrêtes jamais de m’aider ni de me protéger. Et je sais qu’en cette heure difficile que nous devons tous deux affronter, en cette heure décisive pour nos vies, tu seras là jusqu’au bout.

La seule chose que je te demande, c’est de ne pas choisir de faire passer ma vie avant la tienne comme tu l’as toujours fait, non, cette fois je veux que ce soit TOI la priorité, je veux que pour la première fois tu te sentes libre de choisir TA vie plutôt que la mienne, car si je meurs, je mourrai à ma façon, de mon propre choix et en essayant de sauver le monde comme tu l’as fait toute ta vie. Laisse-moi être le héros pour une fois dans ma vie, Dean. Laisse-moi accomplir mon destin. Et laisse-moi te montrer toute ma reconnaissance, en préservant ta vie pour qu’enfin tu puisses faire tout ce dont tu as un jour rêvé. Et n’aie pas peur, si je meurs, je suis sûr que tu le surmonteras, frangin, car tu es fort comme un roc. N’essaie pas de faire des folies, tu es suffisamment sensé pour comprendre les conséquences de ce genre de comportement.

Je veux que tu saches que même si nous avons toujours été seuls, je n’ai jamais souffert de la solitude car nous avons toujours été toi et moi, ensemble contre le monde entier. C’est toi qui t’es occupé de moi, qui m’a élevé, qui m’a aimé, qui m’a soutenu et qui m’a appris à être ce que je suis. S’il y a un peu de bonté en moi, c’est parce que je l’ai apprise du meilleur : de toi. C’est dans les mauvais moments de la vie que tu vois ceux qui t’aiment et moi j’ai toujours su que je pouvais compter sur toi, inconditionnellement, à n’importe quel prix. Et j’espère que tu auras compris que toi aussi tu pouvais et tu peux encore compter sur moi pour n’importe quoi, que j’ai toujours été et que je serai toujours tout près pour te soutenir, pour t’aimer, pour t’aider à porter le lourd fardeau qui pèse sur tes épaules. Et que tu auras compris que je te comprends, je comprends la raison d’absolument tout ce que tu as fait.

Si jamais je ne reviens pas… j’ai besoin que tu saches que même s’il y a eu une période où je me suis éloigné de vous pour aller à Stanford, pour chercher mon propre destin loin des armes et de la chasse, je ne me suis jamais éloigné de toi. Je t’ai emporté avec moi à chaque minute de ma nouvelle vie. Comment j’aurais pu me débarrasser de ton souvenir si tu étais la seule chose bien que j’avais eu de toute ma vie ? Seulement j’avais besoin d’un nouveau départ loin de Papa, de ses règles, de ses parties de chasse, de ses obsessions. Il a toujours été si dur avec moi, Dean. Il disait que c’était pour me protéger, pour me préparer pour tout le mal qui pouvait nous arriver dans la vie. Et je l’ai tellement détesté pour ça. Et maintenant je comprends qu’il avait raison sur toute la ligne. Et je le remercie de nous avoir préparé pour le combat. Et maintenant je comprends sa douleur, son obsession et le fait qu’il ne pouvait pas abandonner, parce qu’être chasseur c’est un mode de vie, pas un travail, et tu vis et tu meurs en tant que tel. Tu n’arrêtes jamais d’être un chasseur. Je veux que tu saches que je comprends aussi que ces mêmes circonstances ont marqué ta vie, elles ont fait de toi ce que tu es et c’est pour ça que je remercie la vie pour tout ce qui est arrivé, car grâce à ça j’ai eu le meilleur frère qu’on puisse avoir, la personne à qui je sais que je peux confier ma vie.

Et précisément, frangin, en parlant de confier sa vie à l’autre, je te demande, non, je te supplie, si tout tourne mal et que je n’arrive pas à surmonter la possession de Lucifer, de faire tout ce qui est en ton pouvoir pour nous réexpédier, moi et cette chose surnaturelle, tout droit en Enfer, ne t’arrête pas, n’hésite pas, ne laisse pas ta main trembler et fais ce que tu sais devoir faire : finis-en avec Lucifer et enferme-le. Je sais que tu en es capable. Je sais que tu peux le faire. Je n’en attends pas moins de toi.

Je dois t’avouer frangin que je meurs de trouille. Je ne suis pas sûr de pouvoir ni de vouloir faire ça, mais je sais que c’est nécessaire et je sais aussi que c’est MON idée. J’ai tellement peur car je ne sais pas quelles armes va utiliser Lucifer pour me soumettre, je sais qu’il profitera de chaque faille de mon armure, de chaque moment douloureux de ma vie, de chaque chose qui n’a pas marché exactement comme je le voulais, pour les retourner contre moi et faire échouer mon plan. Mais si je suis ton exemple, je dois y arriver, tu as toujours été si patient avec moi, avec tout ce qui tournait autour de moi. Et j’ai vu comment tu supportes stoïquement la douleur. J’espère pouvoir le faire moi aussi.

Enfin, je veux te demander pardon, oui, pardon pour tous les mauvais moments que tu as vécus à cause de moi, parce que je ne t’avais pas obéi ou parce que je ne t’avais pas écouté, même en sachant que tu étais l’aîné, celui qui avait le plus d’expérience, mais parfois je croyais en savoir plus que les autres. Plus maintenant. Nous sommes égaux, nous sommes des camarades de guerre, sur un pied d’égalité, et c’est comme ça que nous agirons jusqu’à la dernière minute de notre existence, mon frère.

Souviens toi que je serai toujours avec toi, si ce n’est pas physiquement, au moins dans tes souvenirs, quand tu te regarderas dans la glace, tu me verras, moi, car je suis une partie de toi, frangin.

Si jamais je ne reviens pas, souviens-toi combien je t’ai aimé et combien je t’aime…


Sammy

schumi (Aujourd'hui à 11h45)


avatar
Glass Heart
ADMIN & TRADUCTRICE EN ALLEMAND
ADMIN & TRADUCTRICE EN ALLEMAND

Féminin
Poissons Dragon
Nombre de messages : 24298
Age : 41
Localisation : Au Zoo avec mes amis les animaux
Emploi/loisirs : Dessiner et bricoler
Humeur : Hyper fatigué
Frère préféré : Sammy
Date d'inscription : 30/05/2008

http://samdeanwin.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum